Schapour fils d'Ardeschir

Guerre de Schapour contre les Roumis

Cette page peut présenter des erreurs qui seront bientôt corrigées. Merci pour votre compréhension.
...

Cependant la nouvelle se répandit que le trône du roi des rois était vacant, qu’Ardeschir, le roi sage, était mort et avait laissé à Schapour le trône et le diadème.

De toutes les frontières s’éleva un grand tumulte et tout le pays depuis Keïdafeh jusqu’à Roum fut en émoi.

Schapour enveut nouvelle ; il fit préparer les timbales et les drapeaux, réunit son armée ; et lança jusqu’aux portes det-Balouineh des troupes légères, sans chameaux chargés et sans bagages.

Une armée s’avança de Keïdafeh, obscurcissant le soleil par la poussière qu’elle soulevait et une autre sortit de Balouineh, sous un chef important.

Ce gardien des frontières s’appelait Baranousch, c’était un cavalier fier, d’un esprit brillant, honoré par les.

Kaisars, sachant jeter le lacet, illustre et puissant.

Lorsqu’on entendit s’élever des deux côtés le bruit des timbales, ce héros avide de gloires s’avança du centre de son armée et du côté des Perses s’avança un illustre guerrier, Guerschasp le lion.

Le son des timbales et les cris des hommes retentirent des deux côtés et le vaillant Schapour en tressaillit dans le centre de l’armée ; le bruit des clairons et des clochettes indiennes était tel que la sphère de la lune en fut ébranlée.

On attacha les timbales sur le dos des éléphants, on entendit le bruit des chevaux sur une surface de deux milles, la terre tremblait, les nuages dépoussière se formaient, les lances du combat étincelaient comme le feu et tout homme qui avait gardé son sens disait que les nuages versaient une pluie d’é-toiles.

Le vaillant Baranousch fut pris au centre de son armée, le cœur gonflé de sang ; trois mille Bouv mis lurent tués à Balouineh, dans leur ligne de bataille, mille six cents furent laits prisonniers et le cœur des Roumis devint plein de tristesse.

Le Kaïsar envoya auprès de Schapour fils d’Ardeschir un homme intelligent, chargé de lui dire :

Comment peux-tu, en face du Juge suprême, notre guide, verser tant de sang à cause de cet or ?

Que diras-tu quand il te demandera compte au jour du jugement ?

Quelle excuse donneras-tu devant le père nourricier de toute créature ?

J’enverrai le tribut tel qu’il était et il ne faut pas augmenter encore les malheurs des hommes.

En me soumettant et en a payant mon tribut, je te livrerai de nombreux otages pris dans ma famille ; mais il est juste que tu quittes Balouineh et je t’enverrai alors, outre le tribut, tout ce que tu peux désirer. »

Schapour resta jusqu’à ce que le Kaiser eût envoyé son tribut et ses redevances dans dix sacs en peau de bœuf, mille esclaves et serviteurs roumis et des brocarts magnifiques sans nombre.

Il demeura sept jours à Balouineh ; puis il quitta le territoire roumi et se rendit à Ahwaz.

Il éleva une grande ville, à laquelle on donna avec justice le nom de Schapourguird ; il y travailla pendant un au et y employa bien de la peine et des trésors.

Dans le F arsistan il construisit une ville forte, belle et riche, qui forme la porte du Khouzistan, par laquelle tout le monde passe.

Il éleva le Kohendiz de château) de Nischapour et le termina le vingt-cinquième jour du mois.

Il emmena partout avec lui Baranousch et prêta à ses paroles une oreille attentive.

Or il y avait à Schoustcr un large fleuve qu’aucun poisson ne pouvait traverser.

Il dit à Baranousch :

Si tu es géomètre, tu jetteras à cette place un pont semblable à une corde ; car nous retournerons à la terre, mais le pont restera par l’effet de la science donnée par Dieu notre guide ; quand tu feras ce pont, long de mille coudées, tu demanderas dans mon trésor tout ce qu’il faut pour cela.

Exécute dans ce pays, par la science des savants roumis, de grandes œuvres et quand le pont ouvrira un passage vers mon parlais, passe-le et sois mon hôte tant que tu vivras.

SCH. 3l5 en joie et en sécurité et loin du mal et du pouvoir d’Ahriman. »

Le vaillant Baranousch se mit à l’œuvre et termina en trois ans ce pont.

Lorsque le pont fut achevé, le roi sortit de Schouster et passa dans son palais en toute hâte.

Dernière mise à jour : 7 sept. 2021