Iskender

Lettre d'Iskender à Dilaraï, mère de Rouschenek

Cette page peut présenter des erreurs qui seront bientôt corrigées. Merci pour votre compréhension.
...

Iskender fit venir un scribe et lai fit prendre un roseau du Roum et de la soie de Chine.

Le scribe tailla le roseau et écrivit une lettre à la mère.

Bouscbenek, disant :

: Que .Diault’accorde la récompense des vertueux, qu’il te donne après tes pentes de la tranquillité d’âme 1 le t’ai déjà écrit une lettre qui contient plus de conseils que je n’en donnerai ici.

Lorsque les jours de ton mari furent passés et . qu’il ont péri parla main d’un esclave, je l’ai placé dans son linceul à la manière des rois, j’ai fait tout. ce qu’il faut pour le deuil d’un maître du monde.

Avant le combat, j’ai souvent demandé la paix : il ne me l’a pas accordée, parce que le sort n’a pas . voulu qu’il vécût plus longtemps.

J’ai vengé sa mort par la torture de son ennemi et j’espère que Dieu a reçu Dara dans le paradis, qu’il lui a donné une place parmi les bons et qu’il destine à ses ennemis le poison des pointas des flèches.

Personne n’ée schappe auxgriifas de la mamelle est le vent d’au-tomas et nous sommas les feuilles.

Maintenant’le monde entier attend vos ordres.

Beaucoup de té-moins ont entendu Data dans ses dernières volontés me fiancer à Bouschenek en disant :

Il ta faut une famine comme elle dans tes appartements secrets.

Envoyez-lamoien toute hâte, accompagnée de servantes et de sa nourrice, de grands et de princes de l’Iran ; elle animera peut-être mon âme pleine de soucis.

Maintenez Ispahan dans son état ancien, envoyai partout, des surveillants expérimentés, gardez les administrateurs honnêtes et justes que Dara fils de Darab a nommés.

Si vous ne voulez pas, résider à.Iapakan, vous ferez selon vos désirs, car tout le pays d’Iran est à .vos ordres.

Remplissez votre cœur de dévotion pour moi et donnez-moi devant le monde entier le nom de Duras»

Le scribe écrivit de même à Rouschenek,,au nom du puissant maître du monde, une lettre qu’il commença par l’adoration du Créateur, maître du monde, maître de la sagesse, père nourricier de toute créa-- tare, puis il dit :

De la race des rois ne naissent que des enfants purs, réjouissant les cœurs, pron dents, tendres et chastes, parlant bien et avec des voix douces.

Ton père t’a donnée à moi ; puis il est mort et a emporté .un nom glorieux.

Quand tu se»

Ras arrivée, tu verras ma chambre à coucher et l’appartement des femmes et tu seras me reine.

Tu es la première des femmes et l’ornement du diadème, tu donnes de l’éclat au collier et au trône d'ivoire.

J’ai écrit une lettre à la mère, pour qu’elle ce t’envoie ici d’une façon digne de toi, avec la pompe d’une fille des rois des rois, précédée du grand Mobed d’Ispahan, suivie d’esclaves portant des couronnes, d’éléphants chargés de lits de repos et accompagnée de celle qui t’a nourrie de son lait et de miel.

Viens avec confiance chez moi, dans l’appartement des femmes ; tu seras, dans ma chambre à coucher, la première des reines.

Puisse la pureté du cœur rester ta compagne !

Puisse l’appartement des reines rester ta retraite in Un sage arriva rapidement comme la poussière et fit connaître les paroles du roi du monde à Dilaraï, qui les écouta en soupirant.

Au nom de Dara, ses yeux versèrent des larmes de sang qui inondèrent la terre.

Elle lit appeler le scribe’qui écrivait ses lettres, et, les joues mouillées du sang qui découlait de ses cils, elle fit à l’instant écrire une réponse ; elle fit écrire des paroles sensées et de bon augure.

Elle commença par les louanges du Distributeur de la justice, du maître du repos, des bons conseils et de la valeur, ensuite elle dit :

Nous avions demandé au Créateur du ciel, de qui viennent la lutte et le repos et la compassion, toutes ses grâces pour Dura, dont notre langue ne cessait de prononcer le renom ; mais maintenant que son temps est passé, que les planches du cercueil sont devenues son trône, je le souhaite tout bonheur dans la vie et la puissance, la victoire et la royauté ; je souhaite que la terre soit à tes ordres et je manifesterai ces sentiments devant le monde, car j’ai entendu tout ce que tu as fait si. tendrement (puisse le ciel se réjouir des vertus de ton âme!) pour le tombeau de Dura et pour la punition de Mahiar et du méchant Djanousipar.

Quand quelqu’un verse le sang du maître, il ne peut pas rester longtemps sur la terre.

Ensuite je sais que tu as recherché la paix et employé bien des jours à la conseiller ; mais les rois ne doivent hommage à personne et personne ne doit demander un acte de soumission à une tête couronnée.

Tu nous tiens lieu du roi des rois ; le soleil est parti et tu es la lune pour nous.

Puisse le monde entier se conformer à ta volonté, puisse ton nom rester éternellement gravé sur les palais des rois !

Ensuite la demande que tu me fais de la main de Rouschenek a réjoui mon cœur.

Ma fille est ta servante et nous sommes tes esclaves, pros--ternées devant ta volonté’et tes ordres ; elle t’envoie ses salutations et écrit eu réponse une lettre semblable’ au jardin du paradis.

Puisque le roi du monde t’a choisi, personne n’osera lui désobéir.

Nous avons écrit aux grands, aux puissants des frontières, aux hommes de guerre, que tes ordres sont les ordres de Dara et personne ne se révoltera contre toi. »

Elle donna au messager des esclaveset des caisses Jar, elle lui donna une part de tous les joyaux de son trésor ; et le Roumi, de retour auprès d’Iskender, rendit compte de ce qu’il avait vu et entendu, de la pompe de cette cour et de ce trône, sur lequel on aurait dit que Dara était encore assis.

Iskender fut heureux de ces paroles et plaça en paix sur sa tête la couronne des Keïanides.

Dernière mise à jour : 25 sept. 2021